Devenons des entrepreneurs postmodernes

« Certaines personnes voient les choses comme elles sont et se demandent : pourquoi ?
Moi, je vois les choses comme elles pourraient être et je me dis : pourquoi pas ? »

JF Kennedy

Jamais le monde n’a changé aussi vite. Pour certains, cela signifie risques et incertitudes. Pour d’autres opportunités. Plus qu’une crise, nous vivons une transition fulgurante d’un ancien monde vers un monde nouveau. Cela nous amène à hésiter entre l’inconfort de la modernité et l’incertitude de la postmodernité.

Pour celui qui désire entreprendre en Wallonie ou en Grande Région, pour l’entrepreneur qui est en vous, ou qui sommeille en vous, il convient d’apprendre à penser le nouveau monde « hors cadre » dans une perspective positive. Il s’agit d’une véritable rupture.

 

Devenir un entrepreneur postmoderne

Un courant artistique symbolise cet état : la postmodernité ou plus précisément le postmodernisme.

La postmodernité se caractérise par la fin du règne de la raison, le relativisme, la méfiance à l’égard de l’autorité, l’hyper individualisme, la dénaturation du langage, la multiplication des choix, la prééminence de l’instant présent, la désespérance, le retour du religieux (à la carte certes, mais qui témoigne certainement de l’impossibilité pour l’homme de vivre sans croyances),…

 

Repenser l’entrepreneuriat et la création d’entreprise

Le postmodernisme correspond quant à lui une perspective philosophique spécifique riche d’hypothèses épistémologiques et de préférences méthodologiques. Il nous pousse à repenser les principes généraux de la théorie en création et développements d’entreprises.

Le postmodernisme est le reflet d’une société en grande quête identitaire, en manque de repère, inquiète de l’avenir de cette planète de plus en plus bombardée par les technologies, les tirs de roquettes et les gaz à effet de serre.

Il demeure à chacun, et aux entrepreneurs en particulier, de repousser les barrières du genre, de les traverser et d’ainsi en redéfinir les limites. Soyons des conspirateurs du futur ! Devenons des entrepreneurs postmodernes.

Philippe Ledent