15 secteurs porteurs en 2017…

Si je vous dis que l’économie va mieux, me croyez-vous ? Je l’espère. Mais si DEUX Philippe Ledent vous disent que la situation économique s’améliore, alors là, il n’y a plus à en douter ! 😉

PLetPL

Dans un récent article mon homonyme Philippe LEDENT, Chief Economist chez ING, explique que l’économie mondiale va mieux, malgré les incertitudes politiques en Europe et ailleurs. Selon lui, « La croissance économique revient et est surtout diffusée à travers la zone euro. Elle arrive également à créer de l’emploi, ce qui améliore le revenu disponible des ménages et leur consommation. Les entreprises devraient par ailleurs être incitées à investir davantage, compte tenu d’un taux d’utilisation de leurs capacités de production qui ne cesse de grimper« , et ce malgré les incertitudes politiques en Europe et ailleurs.

Il y a des raisons d’être optimiste.

Je suis convaincu que notre monde en mutation est porteur d’opportunités nouvelles. Bien sûr, je n’oublie pas que trois entreprises sur cinq sont menacées par la nouvelle donne économique, principalement en raisons de l’évolution de la consommation et à l’omniprésence du digital… Pour survivre dans la nouvelle économie, les entreprises actuelles doivent se remettre en question, être capables de se reconstruire en s’appuyant sur de nouvelles bases : l’intelligence, la créativité, la souplesse et la capacité à muter très rapidement.

Ces entreprises agiles pourront se développer dans des secteurs porteurs, malgré une croissance économique encore faible. Le Journal du Net a récemment identifié 15 domaines d’activité, parfois très originaux, où entreprendre en 2017 :

  • Alimentation bio,
  • Chatbots,
  • Crèches privées,
  • Sécurité privée,
  • Applis en réalité augmentée,
  • Consulting TPE,
  • Robo-advisors,
  • Marketing de contenu,
  • Réparation de smartphones,
  • Bâtiment,
  • Cybersécurité,
  • Résidences seniors,
  • Analyse biométrique,
  • Conciergerie SMS,
  • Barbiers.

Bon, d’accord, tout le monde ne peut pas se reconvertir en barbier ou en programmeur de chatbots. Mais quand même, avouez qu’il y en a pour tous les goûts. Avez-vous une préférence ? Il n’est pas trop tard pour vous y mettre ! Que serez-vous en 2017 ?

Sources :

http://www.journaldunet.com/economie/magazine/1170621-monter-son-entreprise/

http://paperjam.lu/rendez-vous/relance-economique-dans-un-contexte-politique-chahute

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *