Aimer ce qu’on fait et y croire

« Si c’était le dernier jour de votre vie, auriez-vous envie de faire ce que vous vous apprêtez à faire aujourd’hui ? »
Si la réponse est non plusieurs jours de suite, alors changez quelque chose dans votre vie et dans votre travail.

Voilà une perspective intéressante. Il s’agit de mettre en place les conditions qui font que chaque matin, vous pourrez vous dire « Oui, j’ai envie de faire ce que je vais faire aujourd’hui », et chaque soir « J’ai fait quelque chose de merveilleux ». Cela  peut paraître bien irréaliste à certains, mais c’est une attitude possible, vécu par de nombreux entrepreneurs. Pourquoi pas vous ?

« Vous devez croire en ce que vous  faites.  Sinon vous devriez être en train de faire autre chose »

Croyez-vous en ce que vous faites ? J’ai l’impression que, curieusement, une grande partie de notre économie actuelle se construit sur le sentiment de fatalité. Je vois de nombreux entrepreneurs qui exercent leur activité «parce qu’il faut bien vivre» et sans vraiment y croire. Pourtant, lorsqu’on devient entrepreneur, n’est-ce pas avec un projet auquel on croit et qu’on a envie de développer ?

C’est le vrai défi pour les indépendants et les partons : garder l’envie de faire vivre et grandir son projet, conserver toute sa détermination et continuer à apporter leur indispensable contribution à la société.

Finalement, elle est peut-être là, l’ultime motivation des entrepreneurs, celle qui fait que nous prenons plaisir, jour après jour, à exercer notre activité : nous créons des possibilités. Par nos produits, nos services, nous permettons à nos clients d’accomplir quelque chose qu’ils n’auraient pas pu réaliser sans nous.

Alors soyez fier(e) de votre projet et de vous-même. Ce n’est pas toujours évident ou facile, mais c’est la clé pour aimer ce que vous faites.

Moi j’y crois. Et vous ?confidence_CCbySA-KarenHighland

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *