Votre zone de confort, sortez-en pour l’agrandir !

La zone de confort, vous la connaissez : c’est votre cocon intérieur, composé de toutes ces choses que vous savez déjà faire, et que vous appréciez. Y rester, c’est vous sentir en sécurité. Un sentiment trompeur car la zone de confort est un espace où l’on innove pas et où l’on risque donc de se faire distancer par l’évolution de la société et par la concurrence. Il est donc essentiel de sortir de votre zone de confort pour vivre des aventures enrichissantes, et rester créatif. C’est aussi le meilleur moyen d’agrandir cette zone, et d’enrichir votre palette de compétences.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous avons tous des modes de pensée privilégiés. Et quand nous ne trouvons pas de solutions, nous pensons que nous avons tout essayé. Alors étirons notre esprit ! Prêt(e) pour un peu de stretching ?  Sur base de mon expérience, je vous propose de vivre une expérience pour observer votre mode de pensée (nos croyances) et identifier les schémas qui vous freinent… Les résultats pourraient bien vous surprendre !

Nous voyons tous le monde à travers nos croyances. «Je ne gagne jamais», «j’ai de la chance», «les gens sont …», etc. Alors, lorsque vous êtes bloqué(e) face à une situation ou un problème, regardez si ce sont ces croyances qui font obstacle.

 

1ère étape : résumez le problème ou la situation qui a besoin d’un nouvel élan créatif

Par exemple : « Je n’ai pas suffisamment de clients »

 

2ème étape : ajouter «car» et finissez la phrase pour identifier la croyance qui vous bloque

« Je n’ai pas suffisamment de clients …

  • car je n’aime pas vendre ».
  • car je ne sais pas comment en trouver ».

 

3ème étape : pour chaque croyance, posez-vous la question suivante «et si j’avais la croyance opposée, que se passerait-il ?

« Je n’ai pas suffisamment de clients car je n’aime pas vendre.

  • Et si j’aimais vendre, qu’est-ce que je ferais ? – Je distribuerais davantage de cartes de visite, je recontacterais mes prospects…. »

« Je n’ai pas suffisamment de clients car je ne sais pas comment en trouver.

  • Et si je savais comment faire, qu’est-ce que je ferais? Je participerais à davantage de salons, d’expos …. »

Une fois que vous avez identifié vos pensées bloquantes, et leur opposée libératrice, il faut passe à l’action. Cela suppose de sortir un peu de votre zone de confort. Mais à présent, vous avez déjà parcouru ce chemin dans votre esprit. Vous l’aurez compris, l’idée est simple. Trop simple ? Ne vous laissez pas arrêter par votre croyance (si c’est trop simple, ça ne marche pas ) et essayez !

Et n’oubliez pas de me tenir au courant des résultats !

free_pano

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *