La Brasserie des trois becs, itinéraire d’un cultivateur-brasseur – Ma saga de l’été (ép.05)

Durant tout l’été, je partage avec vous des histoires d’entrepreneurs qui savent se réinventer et répondre aux défis de leur époque. Alors lorsque je rencontre en Drôme un brasseur éco-responsable qui s’inspire de la tradition trappiste belge, je lui fais une place dans ma saga !

Et si le futur s’annonçait plutôt bien ?

Dans un précédent article, j’évoquais la fin du monde, ou plutôt la fin d’un monde. J’y abordais les bouleversements actuels, parfois catastrophiques, et la nécessité d’inventer le monde d’après. Mais cela n’empêche en rien d’être optimiste, car il y a de nombreuses bonnes nouvelles chaque jour, aussi. Et n’en déplaise aux prêcheurs d’apocalypse de comptoir, l’esprit d’entreprendre au sens large est la seule voie crédible pour concilier développement économique et respect de l’environnement. L’esprit d’entreprendre au sens large est la seule voie crédible pour concilier développement économique et respect de l’environnement. Mieux : certains économistes