Acheter devient-il has been ?

Pourquoi acheter un bien ou un service lorsque vous pouvez l’obtenir autrement, sans transaction financière, simplement en l’échangeant contre quelque chose d’autre ? C’est une question légitime, qui réjouit certains acteur et en effraie d’autres. Sans argent, pas besoin de banque, mais pas de taxes non plus… Plus de la moitié des Européens estiment qu’ils feront à l’avenir davantage appel à l’entraide, à l’échange de produits ou de services. Et lorsqu’on s’intéresse particulièrement au troc, 30% le pratiquent déjà. Et ça monte à 60% si on ajoute ceux qui ont l’intention de s’y mettre. Poussé