skip to Main Content
5 Façons De Profiter De L’évolution Du Monde Du Travail Et De Construire Un Nouveau Leadership !

5 façons de profiter de l’évolution du monde du travail et de construire un nouveau leadership !

Aujourd’hui, de nombreuses entreprises ont des difficultés à recruter de nouveaux talents. Une partie du problème réside dans le fossé entre les attentes des jeunes générations et ce que proposent les patrons. C’est donc le moment de tracer les contours du travail de demain et le profil de ceux qui l’occuperont. Mais aussi de s’interroger sur les qualités de leadership pour mettre en oeuvre tout ça !

Quel travail proposez-vous, quel emploi recherchent-ils ?

Que vous abordiez cette question en tant qu’indépendant, patron de PME ou de responsable RH, lorsque vous pensez la mutation du monde du travail et les attentes de plus en plus nombreuses de salariés, vous actionnez cinq leviers clés :

1. Créez du sens et une expérience « collaborateur »

Depuis longtemps déjà, les employés sont qualifiés de collaborateurs… mais en pratique, la collaboration n’est pas un pilier de leur activité. Il est donc plus que temps de prendre conscience de l’importance de cet aspect. C’est un facteur essentiel d’épanouissement au travail. Les jeunes générations y sont particulièrement sensibles. Inspirez vous de la culture des hackers, des makers, des FabLabs, des acteurs de l’open source, des tiers-lieux ou des espaces collaboratifs. Le collectif est une force pour votre entreprise.

2. Libérez le potentiel de la génération Y

Plongez-vous un peu dans la culture de la génération Y. Sous des abords parfois un peu futiles, il y a des trésors de créativité, d’authenticité et de collaboration. C’est à cela que ressemblera l’entreprise de demain : focalisée sur l’expérience plus que sur la théorie, décontractée en surface, mais très impliquée. Et les employeurs qui le comprennent ont beaucoup à gagner. Alors fréquentez la génération Y et accueillez-la en entreprise !

3. Orientez-vous vers le « Bien-être » et le bonheur

Pour bien travailler durablement, il faut aimer son travail. Et pour apprécier ce que l’on fait, il faut le faire dans de bonnes conditions. Le lieu de travail devient un catalyseur de santé pour les collaborateurs. Cette évolution influence la compréhension de la Qualité de Vie. Pour préserver l’équilibre et l’inclusion, les organisations doivent être plus attentives à l’individu.

4. Anticipez les besoins en nouvelles compétences dans un environnement incertain

Notamment par la mise en place d’apprentissages en continu et de transferts intergénérationnels de compétences. Les collaborateurs sont le 1er pilier de l’agilité en entreprise.

5. Faites cohabiter l’humain et l’intelligence artificielle

Les progrès de l’intelligence artificielle conduisent les entreprises à leur déléguer des tâches auparavant confiées à l’homme. En la matière, le débat le plus passionnant (je trouve) concerne la manière de faire interagir et coopérer l’humain et la machine dans la réalisation de tâches. Ce qu’on appelle Cobot.

Quel leadership dans ce nouveau monde ?

Les principes étant posés, il faut à présent les mettre en oeuvre. L’accélération de la complexité du monde exige du leader une capacité de recul. Ce travail sur soi nécessite un ancrage et un bon « calibrage » entre trois dimensions essentielles :

  • la tête : posséder les compétences intellectuelles et savoir dégager un cap à suivre;
  • le cœur : créer du lien avec l’autre ;
  • les jambes : savoir transformer ses idées en action.

Aujourd’hui, un bon leader est capable de simplifier le contexte avec une intention et un cadre clairs, tout en s’appuyant sur les idées de ses collaborateurs.

Lorsqu’une entreprise met en place une nouvelle stratégie, elle procède à de nouveaux investissements, des changements de prestation de services, elle vise à conquérir de nouveaux marchés… Autant de dynamiques qui vont devoir être relayées et portées par toutes les personnes en situation d’influence, et donc les leaders.

Un leader doit permettre à chaque collaborateur d’exprimer son potentiel et son talent là où il doit être et là où il a envie d’être. Il sait mettre son ego de côté pour s’adapter à chaque situation. Un leader à la tête d’une équipe dynamique et performante travaillera ainsi différemment qu’un leader dirigeant une équipe moins motivée et moins efficace.

En clair, le leader doit créer du sens ! Ce n’est pas vraiment nouveau, mais c’est d’autant plus déterminant à l’heure du monde en mutation que nous vivons !

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top

entrepreneur idéal
Découvrez mon nouveau livre

L'entrepreneur idéal - Éloge de la permaculture d'entreprise !

Je vous propose une vision renouvelée de l’entrepreneuriat, basée sur les principes de la permaculture. Tirez le meilleur parti des technologies, de vos équipes et de vous même pour développer un projet humain et durable.