skip to Main Content
Acheter Devient-il Has Been ?

Acheter devient-il has been ?

Pourquoi acheter un bien ou un service lorsque vous pouvez l’obtenir autrement, sans transaction financière, simplement en l’échangeant contre quelque chose d’autre ? C’est une question légitime, qui réjouit certains acteur et en effraie d’autres. Sans argent, pas besoin de banque, mais pas de taxes non plus…

Plus de la moitié des Européens estiment qu’ils feront à l’avenir davantage appel à l’entraide, à l’échange de produits ou de services. Et lorsqu’on s’intéresse particulièrement au troc, 30% le pratiquent déjà. Et ça monte à 60% si on ajoute ceux qui ont l’intention de s’y mettre.

Poussé par internet…

Comment se fait-il que cette manière d’échanger, la plus ancienne, fasse un tel retour en force ? Il y a certainement une tendance de fond qui pousse les citoyens à souhaiter mieux consommer. Dans ce cadre, le troc est une excellente méthode pour donner une seconde vie aux objets dont on n’a plus besoin, ou en acquérir sans acheter du neuf. A ce titre, le troc s’inscrit dans la vague de la consommation collaborative, du DIY et des échanges de savoirs et de services.

Mais en pratique, c’est grâce aux nouvelles technologies que cette révolution est possible. En rendant l’information accessible et immédiate, le web et les réseaux donnent une nouvelle dimension aux échanges. Que vous soyez à la recherche d’un cours d’Espagnol, d’un coffre de toit ou d’une tronçonneuse, votre premier réflexe est probablement de poster votre demande dans votre réseau d’amis !

Transformer le troc en opportunité de business…

L’économie du troc, millénaire mais tombée en désuétude au 20e siècle, est donc bel et bien de retour, et elle est là pour rester ! Cela signifie qu’il y a des opportunités de business, pour qui sait les saisir. Car le troc ne se limite pas aux objets de seconde main. En particulier le troc entre professionnels, moins répandu que celui entre particuliers, me semble une belle piste.

Un des principes du troc inter-entreprises est de favoriser un esprit de communauté et de service. Les échanges se font généralement entre des acteurs d’une même région, ce qui contribue de créer et maintenir le tissu économique, l’emploi, le lien social et de limiter la logistique et la pollution. C’est aussi une manière de networker tout en épargnant son budget, ce qui est particulièrement intéressant pour un entrepreneur qui se lance.

Des précautions à prendre.

Si vous êtes tenté par le troc « pro », soyez quand-même attentif à ceci :

  • Connaissez la valeur de l’échange. Cela nécessite de connaître (et de ne pas sous-estimer) votre propre valeur. Le deal doit être mutuellement avantageux. Ne vous bradez pas !
  • Assurez-vous que votre échange soit correctement quantifié. Par exemple, parlez-vous du prix coûtant ou du prix au détail ?
  • Livrez dans les délais prescrits. Un accord de troc n’est pas moins important qu’un accord où l’argent intervient. Et comme il y a des prestations des deux côtés, c’est parfois plus complexe à mettre en oeuvre.
  • Faites-vous un petit contrat dans lequel figureront la valeur de l’échange, la description des produits ou services qui seront mis à la disposition du partenaire, les échéanciers et toutes autres spécificités de l’échange. Comme pour un contrat « normal », les problème surviennent lorsque les parties ne sont pas sur la même longueur d’onde sur ce qui a été prévu.
  • Soyez créatif. La seule limite est votre imagination… et la légalité !

La beauté du troc, c’est qu’il n’y a pas de limite aux types d’échanges que vous pouvez effectuer! Soyez créatif et posez-vous la question : « Est-ce que je connais quelqu’un dans mon réseau qui possède ce dont j’ai besoin et qui pourrait profiter de ce que j’ai à offrir? ».

Avez-vous des exemples à proposer ?

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top

entrepreneur idéal
Découvrez mon nouveau livre

L'entrepreneur idéal - Éloge de la permaculture d'entreprise !

Je vous propose une vision renouvelée de l’entrepreneuriat, basée sur les principes de la permaculture. Tirez le meilleur parti des technologies, de vos équipes et de vous même pour développer un projet humain et durable.