skip to Main Content
Après La Crise, Quelle Tendance Pour Les Commerces De Proximité ?

Après la crise, quelle tendance pour les commerces de proximité ?

Toutes les crises entraînent des changements dans nos habitudes de consommation. La seconde guerre mondiale, les crises pétrolières, financières… La question n’est donc pas de savoir si la crise sanitaire que nous vivons actuellement impactera notre consommation… mais comment.

Une question que nous nous posons toutes et tous est « comment allons-nous reprendre nos activités extra-professionnelles ? » En bref, quelle sera notre vie en dehors du boulot ? Comment allons-nous faire nos courses ? Nous divertir ? Nous déplacer ?

Comment envisager ses futures courses ?

Dans un premier temps, nous allons être contraints à une certaine modération dans nos déplacements, y compris pour nos achats. Les mesures envisagées dans certains pays comme l’Autriche, l’Allemagne, l’Italie,…, donnent déjà un aperçu de ce que pourrait être notre vie après le Covid-19, jusqu’à ce qu’un vaccin soit trouvé. Mais lorsque nous retrouverons une plus grande liberté, il n’est pas dit que nous allons reprendre les vieilles habitudes.

Nous somme nombreux à avoir augmenté la part de nos achats en ligne. Il est probable qu’une partie importante des consommateurs nouvellement convertis continue de faire ses courses de la sorte. On va donc observer, dans la grande distribution, un basculement progressif vers les livraisons à domicile, les drives et les points de collecte. Aussi longtemps que la menace du Covid-19 sera présente, les magasins seront sans doute moins fréquentés et les clients qui continuent de s’y rendre (en particulier les classes d’âge supérieures) demanderont que des mesures strictes de sécurité soient prises ! Par exemple : désinfection des chariots de courses, nettoyages plus fréquents des surfaces touchées par les clients, gants jetables, réaménagement des points de vente pour permettre de garder des “distances de sécurité” entre clients. Toutes ces modifications pèseront aussi sur la rentabilité des points de vente.

Un autre aspect important, que j’espère durable, est le retour à la proximité. Nous sommes de plus en plus nombreux à favoriser les commerces locaux. Mais pour conserver cet avantage au cours de la (longue) phase de déconfinement et au delà, ceux-ci vont devoir eux aussi s’adapter, notamment en termes de sécurité ! Alors que je pressens une augmentation des caisses automatiques dans les grandes surfaces, au détriment de l’humain, les commerces de proximité vont devoir combiner l’humain et le digital. La proximité et le caractère humain est en effet un de leurs atouts majeurs. La technologie leur permettra d’éviter l’encombrement aux caisses, l’échange d’argent physique … bref, le commerçant de proximité sera « phygital » ou ne sera pas ou plus…

Il y a encore du travail ! Mais il y a de l’avenir pour les petits qui penseront également « Expérience Client », proximité, terroir, local ! En associant du service comme livraison, drives et points de collecte ! CQFD !

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top

entrepreneur idéal
Découvrez mon nouveau livre

L'entrepreneur idéal - Éloge de la permaculture d'entreprise !

Je vous propose une vision renouvelée de l’entrepreneuriat, basée sur les principes de la permaculture. Tirez le meilleur parti des technologies, de vos équipes et de vous même pour développer un projet humain et durable.