À quoi ressemble votre client idéal ? Et si vous le rêviez ?

Rêver son client idéal permet d'identifier les personnes que l'on prendra plaisir à servir, les bons clients potentiels. Si les attentes des clients peuvent être multiples, celles de l'entrepreneur ne doivent pas être négligées. Choisir d'évoluer avec les bons clients, ceux qui correspondent à nos attentes d'entrepreneur et que l'on est plus à même de comprendre et de servir, c'est assurer un épanouissement personnel et professionnel de qualité. Alors rêvez! Au début de cette année, j’ai échangé sur la notion de « clients » avec une business woman reconvertie dans le coaching. Son expression «

Faciliter la prise de décision: la différence entre l’alignement et l’accord !

Peut-être l'avez-vous lu, vu ou entendu par ailleurs. Hier, j’ai posé officiellement ma candidature à la présidence nationale de l’UCM. Cela fait 10 ans que je suis indépendant, et 4 que je milite au sein de l’UCM pour que les indépendants, TPE et PME soient soutenus et entendus, parce que ce sont ces personnes et ces structures qui créent la richesse. Une UCM unie Je suis quelqu’un de naturellement rassembleur, et à ce titre, je souhaite une UCM unie ! Cela fait plusieurs semaines que je sens beaucoup d’énergie positive autour de ma candidature dont l’issue

Les qualités de l’entrepreneur sont plus importantes que son business plan !

Récemment, j’ai rencontré un investisseur en capital à risque. J’évoquais avec lui le contexte d'incertitude qui domine aujourd’hui dans le management des entreprises et dans le contexte des affaires. Il y a 20 ans, quand j’ai démarré mon activité professionnelle, il était courant d’établir des plans à 5 ans. Il y a 10 ans, le faire à à un horizon de 3 ans devenait la norme. Aujourd’hui, pour beaucoup de patrons d’entreprises, l’établir sur… 1 an est déjà parfois très délicat. Les qualités nouvelles de l'entrepreneurPour paraphraser Edgard MORIN, je dirais que dans le monde

Naît-on entrepreneur, ou le devient-on? Votre avis m’intéresse

En ce début de semaine, je voulais vous soumettre une question ouverte, en vue de recueillir vos avis, opinions et témoignages à son sujet. Cette question est la suivante: naît-on entrepreneur ou le devient-on ? Surtout, n'hésitez pas à me faire part de vos commentaires ci-dessous et à participer au débat. Cette question – naît-on ou devient-on entrepreneur? – m'a récemment interpellée suite à la lecture des propos de Claude Ananou in Les Affaires.com, relayée sur le très intéressant blog personnel de Kim Auclair, “Entrepreneure passionnée”, dédié à l'entrepreneuriat. Claude Ananou y précisait que: «

Parrainer un starter, pour stimuler l’esprit d’entreprise

Ils sont nombreux, ceux qui désirent créer leur projet d'entreprise en Belgique. Ils sont nettement moins, par contre, à un jour franchir le pas et à la concrétiser. Souvent simplement par manque de soutien. Un accompagnement par une structure spécialisée et des encouragements émanant de l'entourage du jeune entrepreneur constituent des appuis essentiels pour lancer un projet. Se faire parrainer par un entrepreneur chevronné, comme nous l'a encore montré notre programme Ofac+ – Challenge cette année, permet de lancer son entreprise sur des bases solides et de grandir plus vite. Les freins à l'entrepreneuriat peuvent

La confiance en soi : facteur clé du patron d’entreprise !

Gagner en confiance personnelle, dans le cadre du développement d’un projet d’entreprise, c’est limiter le risque. Travailler sa confiance en soi, c’est s’armer pour aller au devant de sa clientèle, de ses partenaires, pour construire un réseau sur lequel s’appuyer. Devenez entrepreneur, soyez complice. A travers les différentes fonctions que j’occupe, je côtoie des patrons, confirmés ou starters. Au fil des années, j’ai constaté qu’un des facteurs clés de succès pour leurs activités réside dans leur confiance personnelle. Entreprendre, c’est toujours prendre des risques. Mais c’est aussi créer sa chance, profiter des opportunités. Les Américains,

Innover et se différencier pour un projet d’entreprise qui décolle

Avant de se lancer dans un projet entrepreneurial, il faut une idée, pouvant répondre à un besoin ou une demande d’un segment de clientèle identifié. Nicolas Hanse, pilote d’avion, a développé un logiciel innovant répondant à un besoin de ses pairs. Mais l’idée, seule, ne suffit pas pour élever son projet. Il faut bien le mûrir, aller chercher les justes financement et ne pas hésiter à se faire accompagner. Mais surtout, se différencier pour répondre aux critères de décisions des clients potentiels. Dans un de mes métiers, en l’occurrence au niveau de Challenge SCRL (www.challengeonline.be),

David LAVIGNE : président de WALCAMP et patron dans le tourisme

C'est sous un beau soleil que je suis allé ce dimanche rendre visite en famille à David LAVIGNE. David exploite des campings et une société de location de kayaks sur la Semois. Il préside WALCAMP qui regroupe les propriétaires de campings en Wallonie. Au cours de mon après midi à Chiny, je me suis rendu compte de toute la complexité de gérer une activité dans le tourisme. Il y a les caprices de la météo qui impactent la fréquentation et qui rendent difficile toute planification au niveau du personnel. Il y a les réservations de

Quatre livres pour penser la société et l’entrepreneuriat autrement

Permettez de vous faire part encore de quatre ouvrages qui valent la peine d'être lus. Parce qu'ils peuvent, sans doute, inspirer chacun dans le développement de leurs projets, personnels comme professionnels. Ou parce qu'ils me permettent de prendre du recul par rapport à divers phénomènes de société aujourd'hui constatés. “Un art de la paix – Sun Tsu” (par Juliette TOURNAND, Inter Editions, Dunord, Paris 2010) C'est un classique ! J’adore ce livre qui nous ramène aux fondamentaux de la réussite. Sun Tsu, stratège de la Chine antique nous les rappelle en cinq points : la

L’Europe racontée à des patrons wallons et français… à Florenville ce 25/05

J'ai pu assister, ce 25 mai à Florenville, à une expertise magistrale de M. Dominique FABRE, expert à l'APM (Association pour le Progrès du Management) dont je suis membre. Notre Club Ardenne et Gaume recevait des patrons de la Nièvre pour deux belles journées sous le soleil de Gaume. Que retenir sinon que l'Europe solidairement doit aider la Grèce à s'en sortir. Qu'il ne faut jamais perdre de vue l'idéal de paix qui est à l'origine de la construction européenne. De nombreux échanges de point de vue entre la France et la Belgique. Et ils