Bienvenue dans la société de la rareté… Où tout se loue(ra) ! (3/8)

Devenir un starter « post-moderne » à la rentrée – chronique de l’été (3/8) Le troisième volet de notre série de l’été est arrivé. Après le rêve (1/8) et le nuage (2/8), voici venu le temps de la rareté, où l’usage prime sur la propriété. Notre monde évolue et offre de nouveaux enjeux, de nouvelles opportunités pour entreprendre en Wallonie et imaginer, ensemble, l’entrepreneuriat de demain. Cela va peut-être à l’encontre de ce que l’on vit aujourd’hui. Ou de ce que l’on a vécu par le passé. Est-ce la fin de la croissance économique basée sur la

Les neo entrepreneurs seront dans les clou(d)s ! (2/8)

Devenir un starter « post-moderne » à la rentrée – chronique de l’été (2/8) A travers une série de chroniques, tout cet été, travaillons sur les enjeux et opportunités offerts par les changements qui s’opèrent au sein de nos sociétés. A travers elles, quelques clés pour entreprendre en Wallonie et en Grande Région, pour imaginer l’entrepreneuriat de demain. 2. Dans les clouds: quand l’entrepreneur prend la mesure des opportunités offertes par la technologie Dans la première chronique de cet été, je vous invitais au rêve, car les entrepreneurs qui façonneront le monde de demain sont ceux qui

Le rêve, première étape pour entreprendre et réussir (1/8)

Devenir un starter “post-moderne” à la rentrée – chronique de l’été (1/8) Et si vous vous lanciez cette aventure exaltante qu’est l’entrepreneuriat? Et si vous deveniez un starter? Mon ambition n’est autre que de réveiller en vous l’entrepreneur qui sommeille, de vous inviter à concrétiser vos envies et vos rêves. A travers une série de chroniques, tout cet été, je souhaite vous sensibiliser aux enjeux et opportunités offerts par les changements qui s’opèrent au sein de nos sociétés. Je désire vous donner quelques clés pour entreprendre en Wallonie et en Grande Région, pour imaginer l’entrepreneuriat

Libramont Exhibition & Congress (LEC) : de l’ambition à la CLE

Depuis le 28 juin, Libramont Exhibtion & Congress, telle une cathédrale du futur, caresse les étoiles sur le plateau de Recogne. Au départ, un rêve, un projet qui ne manque pas d’ambition. A l’arrivée, au cœur de la Foire Agricole de Libramont, un bâtiment imposant, à la fois robuste et transparent, qui générera indéniablement des retombées positives pour toute une région.  « L’ambition, c’est pour se distinguer des autres », écrivait Gao Xingjian, prix Nobel de Littérature en 2000. Pour les Luxembourgeois de Belgique que nous sommes, notre culture est largement influencée par cette citation. Avec ses rites, ses mythes

Est-il facile de créer son entreprise en Belgique?

Devinette : quels sont les pays où il est le plus facile de créer son entreprise ? Ne cherchez pas la Belgique parmi les six premiers ! Ils sont tous anglophones… Question, peut-être et sans doute, d’état d’esprit. Cela dit, nous sommes assez bien classés. Au niveau des créations d’entreprise, la simplification administrative a raccourci significativement les délais. Aujourd’hui, cette simplification, doit pouvoir se traduire sur les chemins de la vie des entreprises. Et ce ne sont pas les patrons qui me démentiront. Par ailleurs, si créer son entreprise devient une formalité (ou presque), cela

Faire de nos échecs d’hier le terreau de nos succès de demain

L’échec est le fondement de la réussite ! Ce proverbe chinois, extrait du Livre du Tao et de sa vertu, de Lao-Tseu, recèle de précieux conseils pour aborder la vie en adoptant des perspectives nouvelles, en tant qu’entrepreneur comme sur un plan personnel. “Quoi qu’il arrive, j’ai déjà gagné” Ce mercredi, après m’être porté candidat, je n’ai pas été élu à la Présidence nationale de l’UCM ce mercredi. Je souhaite bon vent à notre nouveau Président Philippe GODFROID ! C’est la règle d’une élection. Il y a une semaine, je me disais que,  “quoi qu’il arrive, j’ai déjà gagné”.

Le pouvoir doit rester un moyen au service d’un idéal

Le pouvoir nous rend-il dépendant? Ces dernières semaines, j’ai beaucoup médité sur le sens du mot “pouvoir”. Les politiciens ou les responsables d’entreprise, dans leur engagement, le développement de leur projet, doivent certainement en user, pour avancer, pour réaliser des objectifs. Parfois, toutefois, il arrive qu’on en abuse, qu’on s’y accroche, qu’on en devienne dépendant. D’où l’importance d’une réflexion sur son usage. Je pense que lorsqu’on s’engage pour des causes, pour des personnes,… c’est avant toute chose parce que nous poursuivons un idéal. Si l’on doit user du pouvoir, garder cela à l’esprit doit permettre qu’on

Entreprendre, c’est rêver l’impossible pour le faire exister…

Je suis tombé par hasard sur le site www.inventerlefutur.eu et je l’ai trouvé inspirant. J’y ai lu que l’esprit d’entreprise fait partie de la vie ! Il ne s’agit pas de créer des multinationales figées dans leur hiérarchie. Il ne s’agit pas plus de s’en remettre à l’Etat pour tout gérer. Ni de gauche, ni de droite, la vie a besoin de mouvement, de création, d’établir des relations. Imagination, créativité et souplesseCréer une entreprise, cela ne passe pas nécessairement par une structure juridique lourde et contraignante. Une entreprise c’est d’abord l’intelligence, l’imagination, la créativité, la

Le pire et le meilleur pour les PME. Et un état d’esprit positif à insufler

Dans l’actualité de ces derniers jours, j’aurai, tout comme vous, tout entendu. Le meilleur pour les PME Le meilleur: l’idée de Sabine Laruelle pour créer 10.000 emplois dans les PME. Son idée n’est pas neuve. Ce qui l’est, c’est l’écho qui en fait aujourd’hui. Et c’est tant mieux. La ministre des Classes moyennes propose de porter de 1.000 à 1.500 euros la réduction de cotisations patronales sur le premier emploi créé par une PME. Les réductions sur les 2e et 3e emplois créés seront, elles, doublées durant la première année, passant de 400 à 800

À quoi ressemble votre client idéal ? Et si vous le rêviez ?

Rêver son client idéal permet d'identifier les personnes que l'on prendra plaisir à servir, les bons clients potentiels. Si les attentes des clients peuvent être multiples, celles de l'entrepreneur ne doivent pas être négligées. Choisir d'évoluer avec les bons clients, ceux qui correspondent à nos attentes d'entrepreneur et que l'on est plus à même de comprendre et de servir, c'est assurer un épanouissement personnel et professionnel de qualité. Alors rêvez! Au début de cette année, j’ai échangé sur la notion de « clients » avec une business woman reconvertie dans le coaching. Son expression «