Et si nos jours étaient comptés ?

L’été, c’est un temps pour soi. Pour la lecture et le repos. Pour prendre un peu de hauteur sur la vie, la sienne et celle des autres… Petit sujet qui veut prouver que c’est d’abord notre regard qu’il faut changer pour aborder autrement le monde et ses défis ! Notre époque est, dit-on, celle des crises et des catastrophes. Sur tous les fronts, il semble que les idéologies du progrès ont cédé la place à l’angoisse et à l’anxiété. En 2012, les média se délectaient de la prétendue “fin du monde” anticipée par le calendrier

Artisanat et commerce de proximité : l’économie du futur ?

Notre modèle de croissance basé sur le consumérisme connaît aujourd’hui de profondes mutations (défi écologique, révolution numérique, crise économique, nouvelles aspirations des consommateurs, etc.) qui impactent le monde de l’artisanat et le commerce de proximité. Si les entreprises de ces secteurs sont souvent détentrices d’un savoir-faire traditionnel participant à leur succès commercial, elles doivent comme toutes les entreprises intégrer les innovations pour rester compétitives dans leur domaine et conquérir des marchés. Mais la notion d’innovation dans l’artisanat et le commerce de proximité ne peut être appréhendée de manière identique à celle communément admise pour le

Le numérique est-il en train de disrupter la démocratie et d’uberiser la politique ?

Dans ce monde complexe, ambigu, incertain et volatile, au sein duquel le digital change notre rapport à soi, aux autres, aux choses et au temps, le champ de l’action politique s’en trouve lui aussi bousculé radicalement ! Tout en étant autant une menace qu’une opportunité, il est indispensable et urgent de mettre en place de nouvelles formes d’organisation. Sinon les politiques vont persévérer dans une forme d’illusion de la gouvernance… Je vous invite à lire cet article, très intéressant, sur le sujet :  https://www.maddyness.com/innovation/2015/11/10/politique-digital-disruption-democratie/

Nous devons être des dauphins

A travers leurs ouvrages “La stratégie du dauphin” ou “Une brève histoire de l’avenir”, des auteurs fascinants comme Dundley Lynch et Jean-Paul L. Kordis pour le premier, ou Jacques Attali pour le second, nous appellent à penser à l’échelle planétaire et à agir à l’échelon local. Ou encore à penser dans le futur et à agir dans le présent. La lecture de ces ouvrages constitue une clé pour entreprendre aujourd’hui le monde de demain. Penser de façon constructive et créative Après avoir lu le premier des deux ouvrages, j’ai de toute de suite pensé que,

Elena Lasida: « la crise, une chance pour réinventer le lien. »

Elena Lasida, économiste uruguayenne et professeure à Paris, a publié il y a trois ans un livre remarquable qui nous plonge au cœur d’une expérience de vie : l’économie ! Son titre est d’ailleurs à l’origine de nombre de nos engagements et de nos projets : « Le goût de l’autre » et son sous-titre comme une manière de raconter l’économie autrement : « la crise, une chance pour réinventer le lien. » « Oikos nomia », c’est l’étymologie grecque du mot économie. Cela fait référence à la gestion de la maison, et plus largement

Un ouvrage à lire: « Le travail invisible : Enquête sur une disparition »

L’esprit de rente est-il l’opium du peuple ? C’est un peu provocateur, mais ce livre, “Le travail invisible: enquête sur une disparition” est pétrit de bon sens. Etre auteur de son travail, revenir à une définition vivante et stimulante du travail, voilà ce qui est au cœur du livre de Pierre-Yves Gomez, sorti début 2013. Spécialiste du lien entre entreprise et société, cet économiste professeur de stratégie à l’EMLYON Business School, qui dirige également l’Institut Français de Gouvernement des Entreprises, y développe une analyse historique éclairante. Partant du déséquilibre progressif entre les revenus, ceux du

Faisons l’éloge de l’optimisme ! Parce que c’est bon pour vous, les autres, le monde

À l’heure où la morosité, le cynisme et le renoncement n’en finissent plus de faire la une des médias et d’alimenter les conversations de comptoir, il devient urgent de remettre à l’ordre du jour l’antidote n° 1 à tous les désespoirs : l’optimisme. Philippe Gabilliet donne des conférences notamment au départ de son livre “Eloge de l’optimisme. Quand les enthousiastes font bouger le monde”. Les chercheurs en psychologie et en médecine ont depuis longtemps démontré l’impact puissant de ce trait de caractère sur notre énergie vitale, notre goût de vivre, notre relation aux autres, mais aussi

Les villes de la Grande Région sont-elles plus ou moins entreprenantes?

L’Express, en France, vient de publier un classement général des meilleures villes de France pour entreprendre. Serait-il intéressant, selon vous, d’établir un classement similaire à l’échelle de la Grande Région? Etablir un classement des villes où il fait bon entreprendre en Grande Région serait-il intéressant? Cela peut-il constituer une idée à mettre en oeuvre pour 2015 ? A mes yeux, cela peut constituer une opportunité permettant avant tout de détecter les bonnes pratiques et de les confronter dans cet espace frontalier. Cela permettrait sans doute de changer un certain nombre de choses au profit de la