Faisons l’éloge de l’optimisme ! Parce que c’est bon pour vous, les autres, le monde

À l’heure où la morosité, le cynisme et le renoncement n’en finissent plus de faire la une des médias et d’alimenter les conversations de comptoir, il devient urgent de remettre à l’ordre du jour l’antidote n° 1 à tous les désespoirs : l’optimisme. Philippe Gabilliet donne des conférences notamment au départ de son livre “Eloge de l’optimisme. Quand les enthousiastes font bouger le monde”. Les chercheurs en psychologie et en médecine ont depuis longtemps démontré l’impact puissant de ce trait de caractère sur notre énergie vitale, notre goût de vivre, notre relation aux autres, mais aussi

Les villes de la Grande Région sont-elles plus ou moins entreprenantes?

L’Express, en France, vient de publier un classement général des meilleures villes de France pour entreprendre. Serait-il intéressant, selon vous, d’établir un classement similaire à l’échelle de la Grande Région? Etablir un classement des villes où il fait bon entreprendre en Grande Région serait-il intéressant? Cela peut-il constituer une idée à mettre en oeuvre pour 2015 ? A mes yeux, cela peut constituer une opportunité permettant avant tout de détecter les bonnes pratiques et de les confronter dans cet espace frontalier. Cela permettrait sans doute de changer un certain nombre de choses au profit de la

Pensez différemment votre business model

Lecture de vacances – Et si vous parveniez à oublier ce que vous savez sur la création d’entreprises en vous laissant guider par une approche radicalement différente, celle portée par l’ouvrage « Business model, Nouvelle génération »? Premier adage de l’entrepreneur : ne pas rester seul lors de la phase « réflexion » pour la création.  C’est d’ailleurs un poète Français qui disait qu’être seul, c’est toujours être en mauvaise compagnie. En création d’entreprises, c’est d’autant plus vrai… Un ouvrage peut se révéler être une bonne entrée en matière quand il faut encore penser le modèle. De multiples ouvrages

Le « Couchsurfing » va-t-il réinventer l’hébergement touristique ?

Chronique de vacances 1/3 – La consommation collaborative va-t-elle réinventer le tourisme ? La consommation collaborative désigne un modèle économique où l’usage prédomine sur la propriété, que ce soit par le partage, l’échange, le troc, la vente ou la location d’un bien. De nouveaux acteurs privés ont déjà flairé la tendance et se sont invités à la table de cette nouvelle économie avec leurs propres intérêts commerciaux. Ils sont aujourd’hui notamment aux commandes des plateformes d’intermédiation entre particuliers qui connaissent le plus de succès. Cette nouvelle forme de consommation se développe aussi dans le voyage comme l’amorce

Grande Région et circuits courts : la preuve qu’il existe des opportunités concrètes !

La Grande Région présente de réelles opportunités commerciales et de développement pour les acteurs qui s’y inscrivent. La preuve: la Brasserie de la Rulles vient de conclure un accord commercial, pour distribuer ses produits au sein de Cactus. Pendant ce temps, aux yeux des dirigeants wallons, la Grande Région reste un grand machin… J’entends régulièrement dire du côté des politiques wallons que la Grande Région est un grand machin… Cette posture a d’ailleurs le don d’irriter au plus haut point les Grand-Ducaux, les Français et les Allemands. Pour preuve, ensemble, et sans la Wallonie, ils

L’avenir passera par … une société entreprenante !

Vous l’avez lu comme moi, le nombre de créations d’entreprises diminue partout en Wallonie et dans la Grande Région… Or, pour construire l’avenir, au-delà du fait de créer une entreprise ou d’opter pour un statut d’indépendant, c’est l’entrepreneuriat dans sa conception la plus large et à tous les niveaux qu’il faut encourager! Le nombre de création d’entreprise en Belgique et plus particulièrement en Wallonie connaît une chute significative! Cela doit-il nous inquiéter? La crise appelle des réponses immédiates en matière sociale et économique. Je vois surtout, dans cette situation, les conséquences d’une surdose d’approches court-termistes.

Bien se connaître pour bien entreprendre !

Lecture de vacances – Je vous propose de découvrir cet ouvrage qui n’est pas récent, mais qui reste toujours d’actualité. “Bien se connaître pour bien entreprendre” a été écrit par Alain Juvenon, Jean-Marc Liard et Étienne Roy et est paru dans la Collection Entrepreneurs, chez Dunod.   La réussite d’une entreprise est en partie liée aux qualités de ses dirigeants. Or, l’aspect humain et personnel du créateur est peu abordé dans la “littérature managériale” qui privilégie les méthodes.   L’ouvrage a pour ambition d’expliciter les stratégies de réussite que tout entrepreneur doit mettre en oeuvre et

L’innovation frugale : pour redevenir ingénieux (2/2)

Dotés de cet état d’esprit agile, les entrepreneurs en Inde – mais aussi en Chine, au Brésil ou en Afrique – parviennent à transformer les contraintes en opportunités et à «faire plus avec moins». Je vous propose un ouvrage pour en savoir plus sur le sujet. Suite à un premier article sur l’innovation frugale, je vous propose une lecture passionnante sur le sujet  : “L’Innovation jugaad. Redevenons ingénieux!” (Editions Diateino). Cet ouvrage est co-rédigé notamment par Navi Radjou, consultant en innovation dans la Silicon Valley, est le père du Jugaad. Bien plus qu’un mouvement, Jugaad,

Ce qu’aucun parti n’aborde (3/3) : l’entrepreneuriat est l’avenir du travail…

Les indépendants sont les travailleurs du futur ! Après être passés par l’ère du salariat – les entreprises trop lourdes et sources de troubles psychosociaux seront-elles remplacées par des réseaux d’indépendants ? Grâce à internet, c’est largement possible pour le mieux-être, l’épanouissement et la réussite de chacun ! C’est inévitable, le travail indépendant, les entrepreneurs, prendront une place de plus en plus importante dans le monde du travail. Dans la tranche d’âge 18-34, les générations de Y à Z développent une autre perception du travail. 54% des jeunes travailleurs veulent construire un business, ou ont

Ce qu’aucun parti n’aborde (2/3) : comment prévenir une population âgée de plus en plus nombreuse ?

Cliquez pour lire notre premier article de la série sur le plein-emploi en Belgique. Le vieillissement démographique en Europe et en Belgique s’accompagne d’une mutation sociale et économique profonde. Un exemple de développement social profond est l”évolution de la nature des structures familiales. En effet, au sein de la population belge, on retrouve une large variété de situations familiales : familles monoparentales, couples sans enfant, ménages dont les deux conjoints travaillent…  Les gens ont tendance à se marier plus tard dans la vie et même à ne pas se marier du tout. Ils sont plus nombreux