skip to Main Content
De Fil En Aiguille, Se Réinventer – Ma Saga De L’été (ép.02)

De fil en aiguille, se réinventer – Ma saga de l’été (ép.02)

Comment une entreprise presque bicentenaire, fleuron industriel français, a su se réinventer et entrer de plein pied dans le 21e siècle.

Fondée en 1833, la Manufacture Bohin est aujourd’hui connue par les couturiers professionnels et amateurs du monde entier. Cette vénérable institution Normande a traversé les révolutions industrielles et a su imposer son savoir faire par delà les frontières. Jusque la moitié du 19ème siècle, la famille Bohin a construit un empire. Propriétaire de nombreuses usines, Benjamin BOHIN et sa descendance ont eu le nez fin. Mais le déclin a frappé le secteur à partir des années 1950.

En 1997, Didier Vrac, ancien cadre de la manufacture, reprend  l’entreprise alors en grande difficulté. Clairement, il n’est pas possible d’assurer la survie de Bohin en s’appuyant uniquement sur un projet industriel, dans une économie mondialisée. Le plan qui se met en place à partir des années 2000 allie donc la production des épingles et aiguilles à la création d’un espace muséographique et touristique, tout en accompagnant le développement des loisirs créatifs.

En compagnie de Didier Vrac

Aujourd’hui, il est possible de visiter les ateliers Bohin et d’assister à la production des articles de mercerie. Avec un chiffre d’affaires de 4 millions d’euros, les aiguilles Bohin se portent très bien. Bohin reste une vraie marque réputée, aussi bien pour les professionnels que pour les amateurs. Mais c’est aussi une attraction touristique et une belle expérience qui accueille de 15 000 à 20 000 visiteurs par an.

Une épingle, c’est passionnant !

Pour l’avoir visitée, je peux témoigner. C’est un vrai plaisir de se replonger dans l’histoire de la famille BOHIN et d’assister à la fabrication des aiguilles lors d’une visite bien documentée et didactique ! Et pourtant, on ne peut pas dire qu’à priori, le sujet fasse rêver… C’est une première leçon : même avec un objet aussi anodin qu’une épingle, il est possible de captiver une audience si on est passionné et que l’on porte un vrai message.

Vitrine du savoir-faire français et riche d’une histoire passionnante, l’entreprise expose ainsi son exceptionnel patrimoine au bord de la rivière Risle, et conserve la mémoire industrielle de la France. De nombreux événements sont organisés tout au long de l’année.

Une entreprise à la pointe !

Début 2018, les 40 salariés de la manufacture Bohin ont eu une belle surprise. Les repreneurs de la dernière fabrique française d’aiguilles à coudre venaient se présenter. L’une d’entre eux était loin d’être une inconnue… Puisqu’il s’agit de la directrice du musée de l’entreprise, Audrey Régnier. Associée à son mari, elle souhaite poursuivre le développement de l’entreprise autour de trois axes : renforcer l’image de marque de l’entreprise, augmenter la productivité et développer les ventes à l’international.

Preuve de ce nouvel élan, la manufacture Bohin a recruté trois nouveaux employés. Un ou une cheffe de produit mercerie, un régleur/contrôleur qualité pour la production, et un ou une responsable pour l’accueil et la boutique du musée.

C’est la deuxième leçon : même dans le cadre d’une activité « traditionnelle », il est possible d’innover et de créer une rupture salvatrice.

La Manufacture Bohin est située en Normandie, à 2h de Paris. Si vous séjournez dans cette superbe région ou que vous êtes de passage (en route vers la Bretagne, par exemple) n’hésitez pas à faire la visite. Vous ne serez pas déçu.

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top

entrepreneur idéal
Découvrez mon nouveau livre

L'entrepreneur idéal - Éloge de la permaculture d'entreprise !

Je vous propose une vision renouvelée de l’entrepreneuriat, basée sur les principes de la permaculture. Tirez le meilleur parti des technologies, de vos équipes et de vous même pour développer un projet humain et durable.