skip to Main Content
Entreprise à L’arrêt : 5 Clés Avant De Redémarrer !

Entreprise à l’arrêt : 5 clés avant de redémarrer !

Nous sommes tous, humainement et économiquement, impactés par la crise sanitaire liée à la pandémie de COVID19. En tant qu’entrepreneur, nous nous trouvons dans une situation inédite et inattendue… que nous aurions eu peine à imaginer il y a six semaines à peine. Mais heureusement, cette crise aura une fin. Nous pouvons dés aujourd’hui nous préparer à ce redémarrage, et réfléchir à ce que nous pourrons changer. Car rien ne sera tout à fait pareil !

Aujourd’hui, l’économie et nos entreprises tournent au ralenti, et nous avons dû tous nous adapter, en adoptant diverses mesures de distanciation, de télétravail ou d’interruption de certaines activités. Nul ne sait quand, à quel rythme et dans quel ordre les différents secteurs de l’économie et de la société reprendront un fonctionnement à peu près normal. Mais cela arrivera, et il est donc important de s’y préparer. Chaque jour, je rencontre – à distance bien entendu – des dizaines d’entrepreneurs inquiets et bouleversés. Certains voient leur futur de manière très pessimiste, compte-tenu de la fragilité de leur situation. D’autres puisent dans des réserves parfois solides et éprouvent moins de stress. Mais tous vivent cette situation inédite avec sérieux et sont préoccupés !

Penser à redémarrer, pour avoir un cap

Dans tous les cas, il est indispensable de penser à redémarrer. Que ce soit dans deux, quatre ou huit semaines. C’est un exercice utile pour être prêt le moment venu, mais aussi pour ne pas « se perdre » dans le confinement et le le flou actuel. Après tout, je vous décris souvent la société actuelle comme « VUCA » : Volatile, Uncertain, Complexe et Ambiguë… elle ne l’a jamais été autant.

Je vous propose donc 5 clés simples pour gérer la situation actuelle et préparer le redémarrage dans un contexte qui restera particulier. Un fond de méfiance régnera encore pendant plusieurs mois. Et méfiance et incertitude restent les ennemis publics n°1 de l’économie et du business.

Clé n°1 : analysez les aides publiques disponibles et les autres perspectives.

Faites-vous aider ! Une des clés pour surmonter le contexte actuel est d’utiliser les aides publiques ou privées dont les indépendants et les PME peuvent bénéficier. De nombreux acteurs publics (régions, états, …) proposent des aides sous forme de primes, de crédits, d’audits, etc. Les sites de ces institutions, mais aussi ceux des organisations professionnelles ou des chambres consulaires sont généralement bien conçus, où que votre activité s’exerce en Europe. En Belgique, la plateforme 1890.be est très bien construite.

Le secteur bancaire aussi a mis en place des mesures afin de vous permettre de faire face à cette situation. Dans un certain nombre de cas, il vous est possible de post-poser le remboursement de crédits d’investissement,…

Mon conseil en la matière : tenez-vous régulièrement au courant : les aides publiques risquent d’évoluer en fonction de la durée du confinement. Et certaines sont à demander de manière récurrente.

Clé n°2 : actualisez vos prévisions financières et anticipez.

En liaison avec l’étape 1, et même si l’exercice est aussi complexe que douloureux, il convient de revoir vos prévisions pour l’année en cours ! Avec réalisme, cette extrapolation doit vous amener à prendre des mesures pour garantir et préserver la santé de votre entreprise. Cela passera souvent par la réduction des coûts et dépenses : postposer des investissements, diminuer certaines charges ou malheureusement recourir à du chômage chômage économique dans certains cas). Mais dans certains cas particuliers, vous aurez peut-être intérêt à anticiper un investissement ou un engagement dès la reprise, afin de redémarrer sur de meilleures bases. Savoir où on va constitue une mesure essentielle pour piloter son entreprise en connaissance de cause. Ce sera aussi une marque de crédibilité vis-à-vis de vos financeurs ! N’hésitez pas à consulter votre fiduciaire pour vous épauler !

 

Clé n°3 : gérez ce qui était en retard ou reporté au lendemain.

De nombreux indépendants avec qui je discute ces derniers temps me disent que finalement, ces quelques semaines seront mises à profit pour gérer divers dossiers en souffrance sur les plans administratifs, marketing (actualisation du site WEB, des réseaux sociaux, base de données actualisée de vos clients, prospects,…), travaux,… Dans ce cas-là, redémarrer en ayant rattrapé ce retard constituera un progrès significatif pour vous et votre entreprise.

Clé n°4 : établissez un plan de relance !

Commencez par construire un outil de pilotage afin d’identifier ce qui ne fonctionnait pas ou plus bien, et planifiez des objectifs d’amélioration. Surtout, expérimentez de techniques ou démarches innovantes pour créer une nouvelle relation de confiance avec vos clients, qu’ils soient particuliers ou professionnels. Depuis le début de la crise, j’ai observé de nombreuses entreprises qui, parfois sans sen rendre vraiment compte, ont développé de nouvelles techniques, méthodes ou business models pour servir, rassurer et séduire leurs clients. Par exemple, un établissement HORECA s’est lancé dans l’élaboration de bocaux avec des repas à l’intérieur, le tout avec possibilité de livraison à domicile. Des psychologues ont démarré des entretiens en ligne, et ça marche ! La liste est longue évidemment, quels que soient les secteurs. L’essentiel sera de se relancer dans un état d’esprit positif et avec un capital « confiance » minimum. La confiance amène la confiance. Et c’est l’ami public n°1 de tout business !

Clé n°5 : Prenez soin de vous.

Le « capital santé » des dirigeants est le 1er actif immatériel de l’entreprise. En tant que chef d’entreprise, vous êtes extrêmement exposé. Le grand public n’a pas toujours conscience qu’un chef d’entreprise vit avec du stress en permanence. Avec cette nouvelle crise, les difficultés sont amplifiées : stress et incertitude supplémentaire. Les dirigeants des TPE qui disent avoir « le nez dans le guidon » se multiplient, même quand leur entreprise est à l’arrêt ! Sans parler d’urgence ! Il me semble donc que la situation est préoccupante. Le sommeil et le repos sont un gage de performance à consommer sans doute sans modération dans les jours et semaines à venir. Il ne faut pas hésiter à bouger, à faire une cure d’air frais et de soleil, renouer les relations sociales avec les proches… tout en respectant les consignes de sécurité, bien entendu ! La situation actuelle est une opportunité pour cela. Même si cela ne réduit pas les problèmes. A tout le moins, ça aide à prendre le dessus et à se sentir mieux !

Enfin, il ne s’agit que de 5 clés parmi d’autres sans doute. Et que des dizaines de rencontres de ces dernières semaines m’ont amené à imaginer. Sans oublier que pour l’entrepreneur d’une activité à l’arrêt et qui a du personnel lui aussi à l’arrêt, la relation régulière reste essentielle pour un redémarrage de qualité. Dans les jours qui viennent, si vous trouvez l’idée intéressante, je développerai certains points, comme notamment comment construire un plan de relance suite à cette crise qui constitue le danger du moment, mais qui pourrait pour les plus téméraires et audacieux, constituer une opportunité !

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top

entrepreneur idéal
Découvrez mon nouveau livre

L'entrepreneur idéal - Éloge de la permaculture d'entreprise !

Je vous propose une vision renouvelée de l’entrepreneuriat, basée sur les principes de la permaculture. Tirez le meilleur parti des technologies, de vos équipes et de vous même pour développer un projet humain et durable.