skip to Main Content
La Comptabilité Augmentée Avec Arickx – Ma Saga De L’été (ép.04)

La comptabilité augmentée avec Arickx – Ma saga de l’été (ép.04)

En 2014, j’ai rédigé un ouvrage intitulé « Professionnels du chiffre : marketing et relations clients 2.0 »  à l’initiative de Sage, l’éditeur du logiciel comptable BOB. J’y détaillais les raisons de la profonde mutation du métier de professionnel du chiffre : rachat de portefeuilles, explosion de la présence d’Internet et des réseaux sociaux, gestion de la croissance, des technologies, du personnel…

Aujourd’hui, l’irruption des nouvelles technologies dans ce domaine, et un de ses aspect en particulier semble inquiéter les secteur : l’intelligence artificielle et la “robotisation logicielle”. Comme de nombreuses autres professions, le métier comptable est aujourd’hui partiellement menacé. Néanmoins, je pense qu’il s’agit aussi d’une formidable occasion de se transformer et d’apporter plus de valeur ajoutée à ses clients.

Dans le top 3 des métiers « IA-isables »

C’est un fait, la comptabilité est très exposée aux progrès en matière d’intelligence artificielle : c’est un métier qui comporte des règles précises et de nombreuses tâches routinières, souvent encore manuelles. Qu’il s’agisse d’opérations d’écriture, de vérification de factures ou de transcription selon les normes comptables, ces missions répétitives prennent énormément de temps aux comptables, sans apporter de précision ou de fiabilité supérieure à ce qu’une IA pourrait faire.

Dans les différentes étapes de production de la compatibilité moderne « traditionnelle », on estime que la saisie manuelle des éléments dans l’outil informatique représente plus de 50% du temps et du coût total. D’un côté, cela signifie que ce métier peut gagner jusqu’à 50% en productivité en supprimant l’encodage manuel. De l’autre, cela signifie qu’il faut moins de personnel pour produire le même résultat. Ouch.

L’ubérisation qui bouscule

Au cours des dix dernières années, nous avons tous été témoins de l’ubérisation de pans entiers de l’économie. Sans état d’âme, avec peu de moyen mais avec une bonne idée et un laptop, des start-up ont ébranlé des empires industriels. Certain acteurs historiques ont accusé le coup et même disparu mais d’autres se sont réinventés et prospèrent. A ce sujet, lisez le récent article de Bloomberg «Best Buy Should Be Dead, But It’s Thriving in the Age of Amazon ».

C’est donc un fait : l’IA est déjà parmi nous, et transforme nos usages quotidiens. L’exemple le plus visible est l’arrivée des assistants personnels tels Siri, Cortana ou Alexa. En entreprise aussi, des robots logiciels peuvent désormais libérer les fonctions de support, comme les RH ou la comptabilité, des tâches fastidieuses et purement routinières.

Chaque cabinet a l’opportunité d’innover !

Face à ce que certains chefs d’entreprise perçoivent comme une menace, il y a plusieurs réactions possibles. Entre repli sur soi et optimisme économique, chaque dirigeant de cabinet comptable comprendra à quel point il peut gagner sur tous les tableaux en intégrant progressivement le digital et l’IA dans son métier.

Les professionnels peuvent capitaliser sur les données détaillées que leur apporte l’IA pour monter en gamme auprès de leurs clients

En automatisant les activités « manuelles », les cabinets comptables peuvent accroître leur chiffre d’affaires, à masse salariale égale. Par ailleurs, ils peuvent capitaliser sur les données détaillées que leur apporte l’IA pour monter en gamme auprès de leurs clients. Moyennant rémunération, ils peuvent leur proposer des services à valeur ajoutée, en matière de conseil en gestion d’entreprise. Ces services incluent notamment de la gestion prédictive ou de la maîtrise des coûts, grâce à des dashboards par types de dépenses, ou à des benchmarks achats.

En le faisant entrer dans le 21ème siècle grâce à l’IA, les cabinets comptables rendent aussi le métier beaucoup plus motivant pour leurs employés. Ils se donnent par ailleurs les meilleures chances d’attirer les talents de la nouvelle génération. A ces professionnels, comme à beaucoup d’autres, l’IA offre une opportunité unique de réinventer leur métier pour le rendre passionnant, en même temps que plus rémunérateur. Ceux qui sauront saisir cette chance seront les gagnants !

L’exemple de Arickx, à Bruxelles.

L’IA n’est donc pas réservée aux start-ups. Chaque indépendant, T.P.E et P.M.E. peut utiliser ce levier pour se réinventer et croître. C’est le cas du cabinet Arickx, situé à Bruxelles. Cette PME fondée en 1996 a déployé – avec des spécialistes – des outils technologiques et informatiques pour répondre aux besoins actuels et aux demandes de sa clientèle.

Cela a eu pour conséquence des gains de temps significatifs, une amélioration et une sécurisation des communications et la possibilité de donner des conseils en temps réel au travers d’un espace client personnel en ligne…

Cette transformation a permis à la fiduciaire de revenir à son métier de conseiller. Cela crée une évolution positive de la relation client. Le conseiller comptable redevient acteur et partenaire de l’entreprise ou de l’indépendant et lui assure une vision éclairée de ses activités. Dans ce shéma, le comptable devient un technicien informatique et un analyste actif.

Et vous, comment pourriez-vous aider vos clients grâce à l’IA ?

 

 

L’explication du patron d’Arickx en 3 minutes

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top

entrepreneur idéal
Découvrez mon nouveau livre

L'entrepreneur idéal - Éloge de la permaculture d'entreprise !

Je vous propose une vision renouvelée de l’entrepreneuriat, basée sur les principes de la permaculture. Tirez le meilleur parti des technologies, de vos équipes et de vous même pour développer un projet humain et durable.