skip to Main Content

Le « Couchsurfing » va-t-il réinventer l’hébergement touristique ?

Chronique de vacances 1/3 – La consommation collaborative va-t-elle réinventer le tourisme ?

La consommation collaborative désigne un modèle économique où l’usage prédomine sur la propriété, que ce soit par le partage, l’échange, le troc, la vente ou la location d’un bien.

De nouveaux acteurs privés ont déjà flairé la tendance et se sont invités à la table de cette nouvelle économie avec leurs propres intérêts commerciaux. Ils sont aujourd’hui notamment aux commandes des plateformes d’intermédiation entre particuliers qui connaissent le plus de succès. Cette nouvelle forme de consommation se développe aussi dans le voyage comme l’amorce d’une révolution qui inquiète le secteur du tourisme.

Parmi les différents mouvements du voyage collaboratif, on pourrait distinguer deux catégories, d’abord “les précurseurs” qui sont parmi les premiers implantés, autour d’un cadre strict basé principalement sur l’échange de valeurs sans but lucratif : couchsurfing, help exhange, woofing et greeting.

Puis il y a ceux que l’on pourrait qualifier de “pervertis”, plus récents, où l’économie de marché s’immisce progressivement ou fait déjà complètement partie du système. C’est le cas de beaucoup d’entre eux : covoiturage, échange ou troc de maison, gamping, glamping, local guides (issu du greeting), logement chez l’habitant, neohosteling, nightswapping et repas chez l’habitant.

Tous partagent encore la même recette du succès : simplicité, proximité, convivialité, prix réduit et confiance !

« Couchsurfing » : un nouveau modèle qui va compter !

Par le biais d’internet, la vieille idée utopique d’un réseau mondial d’hospitalité gratuite a refait surface et explose.
Ou comment un canapé libre permet aujourd’hui de rencontrer la planète entière…

Un site, une histoire : www.couchsurfing.org

Offrir l’hospitalité à des inconnus et se faire héberger par d’autres inconnus, l’idée paraît trop belle pour être vraie et pourtant, les chiffres sont là : 2 692 000 adhérents au projet Couchsurfing, 328 600 à l’Hospitality Club (les deux plus importants réseaux), plus de 3 millions de personnes au total réparties dans près de 200 pays ! Il faut dire que le principe du Couchsurfing (littéralement « D’un canapé l’autre ») est on ne peut plus simple : on s’inscrit sur le site, puis on contacte les personnes vivant dans le pays où l’on souhaite se rendre. C’est tout.

En théorie, l’hébergeur s’engage uniquement à fournir à son hôte un coin pour passer la nuit. Le Couchsurfing attire de plus en plus et pourrait aussi devenir une nouvelle forme de tourisme qui concurrencerait les hébergements traditionnels comme les hôtels. A tel point qu’en Belgique, il est interdit, et est même considéré comme une infraction !

Au-delà de l’intérêt économique évident, le couchsurfing est avant tout un état d’esprit, une manière de voyager différente consistant à découvrir un pays à travers la vie de ses habitants et plaçant la rencontre de l’Autre au centre du voyage. La notion de gratuité y est d’ailleurs toute relative au regard de l’investissement personnel que requiert l’exercice.

Une tendance qui prend de l’ampleur !

La plupart des études récentes en matière de tourisme convergent vers les mêmes conclusions : raccourcissement des périodes de vacances, développement du tourisme local au détriment des destinations lointaines, succès des comparateurs de prix, entres autres.

Une évolution des comportements touristiques en réponse à la conjoncture économique. La crise n’est plus un mot qui fait peur tant elle est devenue une réalité. Les gouvernements se succèdent et sans faire de distinctions de bords, les solutions concrètes et tangibles tardent à venir.

Les pouvoirs politiques sont poings et mains liés face à l’emprise des lobbies financiers qui font la loi sans l’écrire ni en avoir une réelle légitimité. Aux grands maux, les grands remèdes et face à cette impuissance notable, la société s’organise différemment, le citoyen s’adapte. C’est dans ce contexte que l’on voit l’économie collaborative poindre avec un succès grandissant.

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top

entrepreneur idéal
Découvrez mon nouveau livre

L'entrepreneur idéal - Éloge de la permaculture d'entreprise !

Je vous propose une vision renouvelée de l’entrepreneuriat, basée sur les principes de la permaculture. Tirez le meilleur parti des technologies, de vos équipes et de vous même pour développer un projet humain et durable.