skip to Main Content

Lecture: « iWOZ » – l’autre Steve d’APPLE raconte son histoire. A croquer !

Cet été, je me suis mis comme défi de lire les biographies de Steve JOBS et de Steve WOZNIAK. J’ai commencé par le second, le moins connu des deux, mais qui a sans doute été celui sans qui APPLE n’aurait jamais développé ses produits I et II. Tout starter et chef d’entreprise y trouverait beaucoup d’intérêt à la lire.

J’ignorais au moment où j’ai lu le premier livre que le film retraçant le parcours de Steve Jobs, le co-fondateur de la marque, sortait. Visiblement, la critique de la presse spécialisée est virulente. Celle du public suit la même tendance. Mais surtout, la première critique négative vient tout droit du… co-fondateur d’Apple. Steve Wozniak, s’est déclaré « déçu » par le long métrage. « Certains éléments sont complètement faux », a-t-il ajouté. Pour lui, présenter Steve Jobs comme un leader charismatique au moment où le chef d’entreprise doutait de sa stratégie est une grossière erreur.

Si vous voulez tout savoir sur WOZ comme on l’appelle, alors lisez « IWOZ ». J’avoue avoir zappé des passages trop techniques, mais l’histoire de WOZ est intéressante. Tout starter et chef d’entreprise y trouverait beaucoup d’intérêt à la lire.

Héros ordinaire mû par la volonté d’être heureux

Evidemment, WOZ est devenu très riche très tôt dans sa vie grâce au succès d’APPLE qu’il n’a d’ailleurs jamais voulu diriger, se considérant avant tout comme un ingénieur. WOZ fait figure de héros ordinaire, mû par la volonté d’être heureux. Un passage m’a particulièrement interpelé : « Je savais que c’était à moi, et à moi seul d’être heureux ou non. (…) Aujourd’hui, je fais partie de ces gens qui flottent en permanence sur un petit nuage et j’ai presque toujours été heureux dans ma vie ». A ses yeux, le type qui préfère rire (je pense que c’est de lui qu’il parle) plutôt que dominer les choses (j’imagine que là c’est Jobs) a été le plus heureux des deux.

Préférer mener des idées neuves

WOZ se décrit comme quelqu’un qui a aimé monter des petites sociétés avec des groupes d’amis. Mener des idées neuves jusqu’au stade de la fabrication.

Je terminerai par le questionnement qui figure dans l’avant dernier chapitre, questionnement que je m’applique et que je partage avec vous : « Je pense que tout le monde, à un moment de sa vie, regarde par-dessus son épaule et se demande : qui d’autre aurais-je pu être ? Qu’aurais-je pu faire d’autre ? »

Bref une belle lecture d’été pour préparer une nouvelle rentrée entreprenante ! C’est en tout cas ce que je vous souhaite…

Cet article comporte 2 commentaires
  1. J’ai commencé par lire la biographie de Steve Jobs, qui elle aussi vaut vraiment la peine d’être, lue (et qu’il avait validée). Je vais sans aucune hésitation, poursuivre avec celle de Woz. Ce sont des comportements, des mentalités, des modes de vie, qui ont amené ces personnages hors du commun, à créer ce que les autres hésitaient à créer.
    Comme disait Marc Twain « ils ne savaient pas que c’était impossible, alors, ils l’ont fait.. ». Avec beaucoup de conviction, sans apriori… A conseiller, vraiment car il faut savoir que cela existe, et que ça marche !
    Merci Philippe pour cette découverte !

Les commentaires sont clos.

Back To Top

entrepreneur idéal
Découvrez mon nouveau livre

L'entrepreneur idéal - Éloge de la permaculture d'entreprise !

Je vous propose une vision renouvelée de l’entrepreneuriat, basée sur les principes de la permaculture. Tirez le meilleur parti des technologies, de vos équipes et de vous même pour développer un projet humain et durable.