skip to Main Content
Pensez SMACH !

Pensez SMACH !

L’univers du digital et de l’entreprise est riche en acronymes percutants. Mais beaucoup sont voués à disparaître rapidement, supplantés par une nouvelle mode, un nouveau concept. Quel est l’avenir de « SMAC+H » ? Je l’ignore. Mais je le trouve intéressant, car il nous parle de 5 points d’ancrage indispensables au déploiement de l’entreprise de demain.

SMAC+H, c’est Social, Mobile, Analytics, Cloud… et Humain, car la transformation digitale de l’entreprise comporte une dimension humaine essentielle ! Elle repose néanmoins sur une assise technologique évidente. Le premier paramètre de la maturité digitale de l’entreprise se traduit d’abord par ce renouvèlement technologique. Beaucoup d’entreprises sont en retard dans leur transformation, et près de 80 % pourraient disparaître d’ici 2030…

Les leviers technologiques de la transformation…

Social

Facebook, Twitter, Instagram et consorts sont les emblèmes de cette dimension sociale du digital. Les réseaux sociaux ont ouverts aux individus la possibilité de créer du contenu, de le diffuser, de le partager. C’est à la fois une opportunité et un danger pour la réputation des entreprises. Les services marketing et communication ont dû se saisir de ces médias sociaux pour redéployer leur stratégie et leurs actions. Et intégrer les notions « d’engagement » et de « viralité ».

Le web, devenu social, permet de développer une relation plus intime de l’entreprise avec ses clients ; une relation plus personnalisée aussi et créatrice de valeur.

Mobile

Il s’agit de l’invention la plus visible de ces dernières années. « Mobile first » prônent les marketeurs d’un monde numérique. Des business model innovants et disruptifs apparaissent, basés sur cette utilisation prioritaire du mobile. Misant sur deux atouts principaux en la matière : la géolocalisation et le temps réel. Uber, le service de voitures de tourisme avec chauffeurs (VTC) concurrent des taxis, fonde toute sa valeur et son économie sur la pertinence de son application mobile.

La mobilité aura un impact encore plus fort sur l’organisation du travail et les modes de production : développement du télétravail ; multiplication des tiers-lieux. La mobilité augure de la disparition des frontières physiques de l’entreprise. Une entreprise « hors les murs », entraînée par la digitalisation globale de ses activités et services.

Analytics

Si les marketeurs connaissent déjà bien les outils du web analytics, à commencer par ceux de Google, ils peuvent s’attendre à voir se multiplier les données et les sources de pilotage de leurs actions.

La croissance spectaculaire des données, laissées ou fournies par les consommateurs, sur le web et les réseaux génère de nouvelles sources d’information précieuses pour les entreprises. Elles peuvent désormais transformer ces données massives et non-structurées en mesures précises pour améliorer la connaissance client. Le Big Data permet une personnalisation beaucoup plus fine des produits ou des services, avec une connaissance précise du comportement des utilisateurs. Et d’ouvrir grand la porte au real-time marketing et mieux encore, au marketing prédictif.

Cloud

La grande révolution informatique du siècle, le stockage de données dans le « nuage » ou encore « l’informatique en nuage ». Technologie popularisée par Apple, le Cloud permet de conserver, sur des serveurs distants reliés par Internet, des informations accessibles depuis tout appareil (PC, mobile, tablette). Une même source de données, unique, et toujours à jour.

Le Cloud constitue en fait le point névralgique des trois autres technos de l’entreprise digitale : Social, Mobile, et Analytics. Il a toutefois des limites en termes d’usage, puisqu’il suppose d’être connecté pour être utilisable… Et bien sûr de sécurité, comme les récentes affaires (NSA,…) l’ont largement démontré.

Et l’humain

À l’ère du digital, l’humain au centre de la transformation de l’entreprise. Lorsqu’un projet échoue, 8 fois sur 10 les causes sont liées à la gestion de l’humain et à l’organisation, et non à la technologie. A l’ère du digital, où la technologie ne cesse de changer la donne, l’humain est plus que jamais porteur de l’innovation.

Pour réussir face à cette révolution, les dirigeants doivent sans attendre initier le changement humain, et répondre aux véritables questions qui se posent : Que va-t-il arriver à l’organisation ? A qui revient la responsabilité ? Quels rôles et compétences déployer ? Comment instaurer une culture de l’innovation ? Chaque entreprise y répondra selon ses besoins, sa stratégie, ses moyens.

Ces quatre technologies qui s’appuient sur la dimension humaine ont donc ouvert les entreprises à la digitalisation de leur activité et services. Leur mise en place constitue une des réflexions prioritaires à mener pour relever les défis d’une véritable stratégie d’entreprise.

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top

entrepreneur idéal
Découvrez mon nouveau livre

L'entrepreneur idéal - Éloge de la permaculture d'entreprise !

Je vous propose une vision renouvelée de l’entrepreneuriat, basée sur les principes de la permaculture. Tirez le meilleur parti des technologies, de vos équipes et de vous même pour développer un projet humain et durable.