skip to Main Content
Pour Changer La Société, Commencer Par Soi-même…

Pour changer la société, commencer par soi-même…

Prendre le pouvoir sur sa vie, c’est vouloir lui donner plus de sens. Le changement ne pourra venir que de nous. Il y a aujourd’hui une vraie crise du leadership. Et il va falloir penser autrement le business que par la simple quête du profit.

Depuis toujours, y ceux qui gardent le cap et ceux qui innovent et cherchent des nouvelles routes. Les seconds ont pour vocation de changer le monde. Et depuis l’avènement de la société digitale, il disposent de plus belles opportunités de croissance depuis des siècles. La dernière rupture aussi fondamentale dans l’échange et la propagation des idées et des connaissances remonte probablement à la diffusion de l’imprimerie.

L’humain hyper connecté vit au centre d’un monde virtuel où les distances et le temps sont quasi-abolis. De nouveaux concepts émergent tous les jours. Avec le développement de la robotique, de la domotique, des objets connectés, du Big Data et de tout ce qui touche au « numérique », nous sommes au prémices d’un avenir digital totalement nouveau.

Repenser le monde

Tout comme l’agilité est affaire de posture, penser autrement le monde d’aujourd’hui suppose trois points :

  1. Les nouvelles opportunités d’affaires ne s’inventent pas, elles se créent. Pour innover, on peut certes penser grand, mais il faut avancer par petits bouts. C’est la théorie de l’effectuation qui voit les entrepreneurs fonctionner en lien étroit avec le marché afin de faire bouger leurs idées. Cela suppose de l’expérimentation régulière dans un processus d’innovation continu.
  2. Les révolutions ne se construisent pas en dormant. C’est la théorie des équipes de « virtuoses » alliant compétences, ego et clash multiples… De telles équipes fournissent des efforts incroyables, mais sur une période limitée. Faire partie d’un commando perd de son intérêt une fois le but atteint…
  3. Pour innover il faut penser autrement – mais comment ? En étant agile… Prenons l’exemple inspirant d’Elon Musk. Il a étudié la physique à l’université de Pennsylvanie. En apparence, ce parcours académique ne le prédestinait pas à innover dans le domaine des systèmes de paiements électroniques (Paypal), des véhicules électriques (qui ne connait pas la TESLA) ou de la conquête de l’espace (SpaceX). Mais peut-être est-ce justement ce manque d’expertise qui lui a permis de porter un regard neuf? Un « expert » des véhicules électriques n’aurait-il pas axé ses idées de développement sur un paradigme peu susceptible de faciliter l’émergence de nouveaux concepts (une voiture écolo qui se soucie assez peu des critères sportifs ou de style). Il est en effet difficile pour toute personne devenue « experte » dans un domaine de remettre en cause les croyances qu’elle a élevées au rang de vérités absolues.

« La difficulté ne réside pas dans les idées nouvelles, mais dans notre capacité à échapper aux anciennes »

Comme le disait l’économiste britannique John Maynard Keynes, « la difficulté ne réside pas dans les idées nouvelles, mais dans notre capacité à échapper aux anciennes ». Les connaissances du passé forment, pour chacun d’entre nous, un prisme qui influence à la fois notre perception du monde actuel et la façon de concevoir l’avenir.

Faudrait-il donc exclure nos a priori du processus d’innovation ? Bien sûr que non. Ce qui est primordial, c’est d’abord de varier les points de vue et de structurer les discussions qui s’en suivent pour éviter les débats sans fin. Et de ne pas hésiter à remettre en question les postulats existants. Bref il faut challenger en permanence le statu quo.

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top

entrepreneur idéal
Découvrez mon nouveau livre

L'entrepreneur idéal - Éloge de la permaculture d'entreprise !

Je vous propose une vision renouvelée de l’entrepreneuriat, basée sur les principes de la permaculture. Tirez le meilleur parti des technologies, de vos équipes et de vous même pour développer un projet humain et durable.