skip to Main Content
Pour Inventer, N’ayez Pas Peur De Vous Tromper !

Pour inventer, n’ayez pas peur de vous tromper !

De nombreuses inventions sont le fruit du hasard, d’une erreur ou d’un accident. Parfois, on cherche quelque chose… et on découvre tout autre chose. Parfois aussi, les machines nous aident. Peu importe ! Ce qui est passionnant, c’est ce que vous décidez de faire ensuite, avec votre trouvaille.

Les longues soirées d’été sont propices à la réflexion. Un barbecue, des amis, et on refait le monde ! Je discutais ainsi récemment sur la terrasse, avec un ami médecin. Nous nous remémorions la fameuse anecdote de Flemming et la pénicilline : le chercheur, constatant qu’une zone de sa culture de bactéries a échoué (ce qui est déjà arrivé à d’autres avant lui) ne se contente pas de la mettre à la poubelle. Au centre de la zone sans bactéries, il identifie une moisissure aux effets bactéricides. Exemple typique de sérendipité : chercher activement… et trouver autre chose.

Bien d’autres inventions sont faites par sérendipité, comme le micro-onde dont l’élément central est à l’origine une pièce de … radar. Des livres entiers ont été écrits sur le sujet (comme celui-ci ou celui-là), et c’est vrai qu’il est toujours amusant et édifiant de constater comment le monde a changé grâce au hasard ou à un accident… et au regard affûté d’un chercheur capable de saisir l’importance du phénomène.

Et l’intelligence artificielle peut-elle inventer ?

Jusqu’à présent, il y avait trois grandes façons d’inventer : chercher et trouver, chercher et trouver autre chose (sérendipité) ou bien découvrir sans chercher (hasard ou accident). Mais aujourd’hui, une nouvelle façon d’inventer est apparue : l’intelligence artificielle. Par exemple le « design génératif » : fournissez les données d’un problème à un réseau de neurones artificiels, laissez expérimenter des milliers, des millions de fois, et admirez le résultat. Par exemple une chaise au design atypique mais plus légère et plus solide ou bien une charnière utilisant moins de métal.

Dans ce cas de figure, qui invente ? La machine ? Non. Il y a toujours un homme ou une femme pour valider le résultat. De plus, l’intelligence artificielle n’est pas capable d’interpréter les accidents, le hasard. Cela reste un domaine réservé à l’humain, et cela augure de belles découvertes à l’avenir. A condition de travailler ses capacités créatives, à rester ancré dans le quotidien et à le vivre pleinement pour « saisir les concours de circonstance »…

Et la place d’un homme augmenté…

L’évolution logique de l’humanité est donc d’être augmentée, assistée par l’intelligence artificielle. L’ère de l’humain augmenté concerne tout autant le monde physique que le monde virtuel et intellectuel. Comment la technologie va-t-elle nous augmenter ? Dans le monde physique, par les systèmes robotiques. Bon, il y a cette peur des robots qui prendraient les jobs des humains et c’est le cas dans certains secteurs. Mais ce qui m’intéresse plus, c’est l’idée que robots et humains travaillant ensemble vont s’augmenter les uns les autres et occuper un nouvel espace.

Passionnant non ? Cela dit, restons humains, sensibles, altruistes, créatifs et bienveillants ! Et surtout ancrés dans la vraie vie ! C’est sans doute une invention permanente dont l’humanité a le plus besoin !

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top

entrepreneur idéal
Découvrez mon nouveau livre

L'entrepreneur idéal - Éloge de la permaculture d'entreprise !

Je vous propose une vision renouvelée de l’entrepreneuriat, basée sur les principes de la permaculture. Tirez le meilleur parti des technologies, de vos équipes et de vous même pour développer un projet humain et durable.