Сommentaires (4)

  1. Bonjour Philippe,

    très bel article vraiment ! Cependant, il manque à mon sens, une seule dimension à ton argumentaire, à savoir la justice sociale… Le sentiment que tout le monde n’est pas logé à la même enseigne est à mon sens aussi un facteur de frustration considérable.

    1. Merci Jean-Pol, tu as parfaitement raison. Cela dit, cela n’a jamais été le cas depuis la nuit des temps. Mais rien ne nous empêche de l’envisager ! Une société interconnectée peut sans doute rabattre ou redistribuer les cartes…

      1. Je crois qu’on dit “rebattre” les cartes

  2. Bien d’accord. Le minimum nécessaire pour vivre décemment devient impayable au contraire de ce qui est inutile. Reste à faire des choix prioritaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *