skip to Main Content
Slashers Et Gig économie… Parlez-vous Millenial ?

Slashers et Gig économie… parlez-vous millenial ?


Connaissez vous les slashers (*) ? Ce sont ces personnes qui choisissent de cumuler plusieurs activités professionnelles. Leur nom vient du slash, la barre oblique qui sépare leurs intitulés de fonctions. Prof/Formateur, Livreur/traiteur, … pourquoi choisir de panacher ses jobs ?

Le travail change, les frontières s’effacent. On assiste à des hybridations salariat-entrepreneuriat et des nouvelles pratiques de travail. Aujourd’hui, de nombreuses personnes cumulent différentes activités professionnelles ou exercent la même activité sous plusieurs formes.

Cette pratique n’est pas récente, notamment dans nos régions rurales où de nombreux salariés pratiquaient du petit élevage ou une activité forestière secondaire. Mais elle s’est récemment développée sous de nouvelles formes grâce à l’économie collaborative et au développement de plateformes de services comme Uber, BlaBlacar, Airbnb, …

Vers une Gig Economy ?

Un gig, en anglais, c’est une performance d’un soir pour un musicien ou un groupe. Par extension, c’est un petit boulot qui n’est pas destiné à durer bien longtemps. Ce type d’emploi a des avantages, mais souffre aussi d’une précarité importante, par définition. Il faut donc imaginer des solutions nouvelles.

En Belgique, l’ASBL SMART connaît un succès croissant auprès de prestataires qui ne se retrouvent plus dans le salariat ou l’indépendance. SMART veut développer une « troisième voie ». Le cadre actuel ne serait plus du tout adapté à la réalité du monde du travail.

Les millénniaux vont changer le monde.

Les fers de lance de ces nouvelles pratiques, ce sont les millénniaux. Il s’agit des ados de l’an 2000, qui ont grandi avec Internet et les réseaux sociaux, et sont à présent entrés dans la vie active. La véritable révolution du travail viendra d’eux. Habitués à communication directe et immédiate, ils ne segmentent pas autant que leurs aînés leur(s) vie(s) professionnelle(s) et leur vie privée. Ils n’abordent pas le travail comme «un moyen de gagner sa vie», mais plutôt comme «une façon de vivre».

Pour les chefs d’entreprise, il s’agit d’un défi. L’entreprise qui souhaite tirer parti du dynamisme, de la motivation et de la disponibilité de cette nouvelle génération doit devenir un espace de vie où il fait bon grandir ensemble, et où la fluidité est de mise pour que les slashers puissent s’épanouir. Sans tomber dans l’excès .

(*) Non, je ne parle pas des films d’horreur dans lesquels un groupe d’ados se fait décimer et où, définitivement, Brandon ne devrait pas descendre seul à la cave lorsque les plombs sautent.

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top

entrepreneur idéal
Découvrez mon nouveau livre

L'entrepreneur idéal - Éloge de la permaculture d'entreprise !

Je vous propose une vision renouvelée de l’entrepreneuriat, basée sur les principes de la permaculture. Tirez le meilleur parti des technologies, de vos équipes et de vous même pour développer un projet humain et durable.