La plupart des Européens reconnaissent que l’entrepreneuriat est important

Une enquête réalisée auprès de 18.000 personnes indique que 69 % des Européens sont ouverts à l’idée d’exercer une activité professionnelle indépendante. Je vous laisse en découvrir les résultats dans cette article d’ “Entreprendre Today” Je suis en tout cas heureux d’apprendre que la plupart des Européens reconnaissent que l’entrepreneuriat est important pour l’avenir. Réconfortant et encourageant…  

Le réseau, un facteur vital pour l’entrepreneur

Comme déjà évoqué, de trop nombreux néo-entrepreneurs ont tendance à penser que les clients affluent spontanément une fois l’entreprise créée. Rien n’est plus faux et il faut le répéter. Le client, quel que soit le domaine dans lequel un indépendant est actif, il faut aller le chercher. Les outils marketing sont nombreux pour entrer en contact avec le client, le fidéliser, le satisfaire. Mais il y a un outil qui, selon moi, est particulièrement indispensable pour tous les entrepreneurs: le réseau. Souvent accaparés par le travail au quotidien, beaucoup d’entrepreneurs délaissent la prospection de nouveaux

L’Ordre des Experts Comptable en France énumère les changements de demain

Cet été, nous avons beaucoup évoqué de nouveaux métiers liés à certains changements clés au sein de notre société. Le sujet est inépuisable et la littérature prolixe. La preuve ici encore. Je vous invite à écouter, en cliquant ici, l”intervention de Pierre Grafmeyer, vice-président du Conseil Supérieur en charge de la communication et de Béatrice Coquereau, expert-comptable et commissaire aux comptes. Ils nous énumèrent les tendances importantes qui transforment aujourd”hui nos modes de vie, ainsi que la manière d”entreprendre. Découvrez pour chaque tendances, les métiers online slots qu”elles ont contribué à créer ou à impacter.

Y aura-t-il de plus en plus d’indépendants demain? Votre avis m’intéresse…

Voilà une question que je me pose souvent. Y aura-t-il plus d’indépendants demain qu’aujourd’hui? En la matière, j’entends tout et son contraire, de la part de connaissances averties, à la lecture des revues spécialisées,…  A vos claviers, j’aimerais connaître votre avis sur la question! Quand je parle d’augmentation, je parle d’une évolution nette, qui serait supérieure ou non à la croissance démographique. J’ai entendu récemment l’avènement de freelances, pour qui l’indépendance sera la clé de la liberté. Je partage une analyse selon laquelle il y aura sans doute davantage d’indépendants qui travailleront à domicile. Mais pour le

Faire de nos échecs d’hier le terreau de nos succès de demain

L’échec est le fondement de la réussite ! Ce proverbe chinois, extrait du Livre du Tao et de sa vertu, de Lao-Tseu, recèle de précieux conseils pour aborder la vie en adoptant des perspectives nouvelles, en tant qu’entrepreneur comme sur un plan personnel. “Quoi qu’il arrive, j’ai déjà gagné” Ce mercredi, après m’être porté candidat, je n’ai pas été élu à la Présidence nationale de l’UCM ce mercredi. Je souhaite bon vent à notre nouveau Président Philippe GODFROID ! C’est la règle d’une élection. Il y a une semaine, je me disais que,  “quoi qu’il arrive, j’ai déjà gagné”.

Le pouvoir doit rester un moyen au service d’un idéal

Le pouvoir nous rend-il dépendant? Ces dernières semaines, j’ai beaucoup médité sur le sens du mot “pouvoir”. Les politiciens ou les responsables d’entreprise, dans leur engagement, le développement de leur projet, doivent certainement en user, pour avancer, pour réaliser des objectifs. Parfois, toutefois, il arrive qu’on en abuse, qu’on s’y accroche, qu’on en devienne dépendant. D’où l’importance d’une réflexion sur son usage. Je pense que lorsqu’on s’engage pour des causes, pour des personnes,… c’est avant toute chose parce que nous poursuivons un idéal. Si l’on doit user du pouvoir, garder cela à l’esprit doit permettre qu’on

Les qualités de l’entrepreneur sont plus importantes que son business plan !

Récemment, j’ai rencontré un investisseur en capital à risque. J’évoquais avec lui le contexte d'incertitude qui domine aujourd’hui dans le management des entreprises et dans le contexte des affaires. Il y a 20 ans, quand j’ai démarré mon activité professionnelle, il était courant d’établir des plans à 5 ans. Il y a 10 ans, le faire à à un horizon de 3 ans devenait la norme. Aujourd’hui, pour beaucoup de patrons d’entreprises, l’établir sur… 1 an est déjà parfois très délicat. Les qualités nouvelles de l'entrepreneurPour paraphraser Edgard MORIN, je dirais que dans le monde

Pour les indépendants, tout devient de plus en plus compliqué ! Et ça coûte…

L’UCM a pris dernièrement, avec les représentants des professions libérales, l’initiative d’une journée d’étude sur la simplification administrative. Ou plutôt pour dire, ou faire dire, le contraire… Le monde se complexifie C’est vrai que j’ai constaté que, malgré la présence de responsables en charge de la simplification, c’est l’inverse qui se passe, notamment dans ma vie d’indépendant. C’est vrai que le monde dans lequel nous vivons se complexifie, se juridicise,… Mais à vouloir trop charger les petits, ils ne pourront résister ! Une confiance à instaurer Je vous invite à lire l’article paru dans le

Grande Région : la présidence wallonne se prépare déjà… L’UCM est prête ! Moi aussi !

L’avenir économique de la Wallonie se jouera au coeur de la Grande-Région, ce territoire qui s’étend sur la Wallonie, la Lorraine française, le Grand-Duché  ainsi que la Sarre et la Rhénanie-Palatinat en Allemagne. Aujourd’hui, il nous appartient de travailler avec l’ensemble de nos voisins, réels partenaires économiques, et de regarder les opportunités qui se situent au-delà de nos frontières. Je suis conscient de ces enjeux et des possibilités de développement que porte cette Grande Région que la Région Wallonne regarde encore de trop loin. Je suis très attiré et intéressé par la Grande Région. Quel

Danemark : le patronat se structure pour dynamiser le marché du travail

Après vous avoir présenté la vision du patronat en Suède, puis celle du Canada, je voulais encore partager avec vous celle du Danemark, où le mouvement patronal s’est restructuré, pour mieux répondre aux défis d’avenir. Et notamment travailler à une meilleure adéquation entre les besoins des entreprises et les compétences sur le marché du travail. Le Danemark est bien conscient de sa responsabilité de faire évoluer les compétences de chacun au fil du temps et de faire prospérer l’ensemble de la société. Le mouvement patronal danois est en pleine restructuration. Celle-ci a démarré en 1989