skip to Main Content
Vous êtes Plus Fort Que Vous Ne Le Pensez !

Vous êtes plus fort que vous ne le pensez !

Lorsque votre esprit vous dit que vous avez terminé, vous n’avez en réalité épuisé que 40% de vos possibilités !

Je lisais récemment un article à propos de David Goggins, ancien ‘marine’, coureur d’utra-marathon et coach. Et je me disais que cet homme connaît certainement la règle des 40%. Selon celle-ci, lorsque notre cerveau nous envoie le premier signal d’épuisement, nous n’avons en réalité dépensé que 40% de notre énergie. Aller au-delà, c’est puiser dans une réserve de ressources que beaucoup de gens n’utilisent tout simplement pas, parce qu’ils n’ont pas le bon état d’esprit. Mais pour ceux qui cherchent à renforcer leur résilience, il est nécessaire de passer à un niveau supérieur d’endurance mentale.

Comment aller au delà de 40% ?

Lorsque j’accompagne des entrepreneurs qui se lancent, et même des entrepreneurs avertis, c’est un des messages que je leur communique : vous êtes engagé dans une activité qui a de l’importance pour vous, alors gardez à l’esprit que vous possédez plus d’énergie que vous ne le soupçonnez. Car le parcours de l’entrepreneur peut être réellement difficile. Par moments, il faut une persévérance et une motivation hors du commun pour garder le cap et continuer à progresser.

Une des méthodes pour briser la « barrière des 40% » est de prendre un peu de temps pour réfléchir au chemin déjà parcouru et à toutes ces choses qui paraissaient hors de portée et que vous avez pourtant accomplies. Vous êtes plus largement capable de trouver une solution et de dépasser les obstacles actuels. Rappelez-vous que ce qui semble être votre point de rupture pourrait très bien être « vos 40% ». Si c’est le cas, imaginez ce que vous pouvez accomplir avec les 60% restants, et demandez vous : que puis-je faire pour continuer ?

Un des avantage de la théorie des 40%, c’est qu’elle peut vous apprendre à mieux vous connaître, même si vous n’avez pas atteint votre limite. C’est un excellent moyen de visualiser vos pires scénarios, les points de rupture que vous espérez ne jamais devoir atteindre. En comparaison, vous pouvez parfois prendre conscience que votre situation n’est pas aussi mauvaise que vous le pensez. Vous avez la capacité de continuer, mais cela nécessite une réflexion de haut niveau qu’il est difficile de cultiver sans vraiment se dépasser et sans un minimum d’introspection.

Alors, en quoi l’exploitation de vos réserves aide-t-elle à renforcer votre résilience et à rebondir en cas de coup dur ? Eh bien, vous allez devenir plus à l’aise avec la douleur et l’inconfort. La plupart des gens font tout leur possible pour éviter la douleur. C’est une tendance naturelle, et il faut bien entendu éviter toute douleur inutile. Mais il ne faut pas oublier que souvent, les choses les plus importantes ne sont pas faciles à atteindre. Il faut donc accepter une certaine dose de douleur et d’inconfort pour y parvenir et s’y maintenir.

Lorsque vous vous interrogez sur ce que vous voulez dans la vie, posez-vous aussi la question de quel genre de douleur vous êtes prêt à endurer dans votre vie.

Si vous acceptez le fait que le chemin que vous avez choisi comporte des aspects pénibles et douloureux, mais que ces sacrifices sont tolérables pour atteindre votre objectif, vous pourrez plus facilement puiser dans votre réserve d’énergie et de faire preuve de résilience là où les autres s’arrêtent à 40%.

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top

entrepreneur idéal
Découvrez mon nouveau livre

L'entrepreneur idéal - Éloge de la permaculture d'entreprise !

Je vous propose une vision renouvelée de l’entrepreneuriat, basée sur les principes de la permaculture. Tirez le meilleur parti des technologies, de vos équipes et de vous même pour développer un projet humain et durable.